Mon parcours

J’ai grandis en Savoie, dans un hameau au pied de la montagne. Autant dire que j’ai passé mon enfance dans la nature. Celle ci me ressourçait beaucoup. Depuis petite je suis très curieuse de tout. Je me suis passionnée pour les plantes que mon père me faisaient découvrir pendant nos balades, je m’amusais à fabriquer des soins naturels pour mes amis et animaux avec des pierres et des fleurs. La cuisine aussi m’intriguait beaucoup. J’ai commencé mes premières recettes à 4 ans, auprès de ma mère et grand mère qui m’ont transmis leur amour des plats sains et délicieux. Depuis mes 4 ans je ne me suis jamais arrêtée de cuisiner !

A l’adolescence, l’impuissance de la médecine classique face à mes problèmes de santé m’a poussée à chercher par moi-même des solutions. J’ai expérimenté des choses au niveau alimentaire (végétarisme) et fais des recherches qui m’ont menée vers les médecines alternatives. J’ai rencontré différents praticiens dont une homéopathe et une énergéticienne. Après quelques rendez vous mon état s’est largement amélioré. Cette expérience positive avec les médecines alternatives m’a profondément marquée.

Après un bac scientifique, j’ai suivi pendant deux ans une licence dans le domaine artistique, l’art étant ma deuxième passion après la nature. Mais suite à un trop plein de virtuel et de stress, mes problèmes de santé de l’adolescence sont réapparus. J’ai de nouveau consulté des praticiens en bien être (méthodes Poyet, NAET, naturopathe, magnétiseurs, ostéopathes, étiopathes, …). Leur écoute et leurs conseils m’ont aidée à comprendre le message que me faisait passer mon corps, je n’étais pas sur le bon chemin. J’ai arrêté en cours de route ma formation et suis partie une petite année dans la nature sauvage de la Nouvelle-Zélande pour me ressourcer.

A mon retour, j’ai profité de travailler en biocoop pour faire des changements dans mon alimentation et hygiène de vie. J’ai été très surprise par l’amélioration de mes problèmes digestifs et nerveux installés depuis de nombreuses années. Je me suis alors intéressée de façon poussée à la naturopathie qui m’est apparue comme une évidence. Il me fallait une formation solide, sérieuse qui m’apporte de bonnes bases. J’ai choisi Aesculape, l’école libre de naturopathie. Deux raisons : la rencontre avec son directeur qui rayonnait de pleine santé et passion envers la naturopathie et les mots d’une ancienne élève venue témoigner à la journée portes ouvertes : « La naturopathie est un chemin ». Et effectivement, grâce à cette formation j’ai trouvé mon chemin. The nature’s path, le chemin de la nature.

Une citation que j’aime beaucoup :

"Quand j'étais petit, ma mère m'a dit que le bonheur était la clé de la vie. Quand je suis allé à l'école, ils m'ont demandé ce que je voulais être quand je serais grand. J'ai répondu heureux. Ils m'ont dis que je n'avais pas compris la question. J'ai répondu qu'ils n'avaient pas compris la vie."

John Lennon